Sadhus du Népal

En Hindi, le terme Sadhu signifie littéralement saint homme. Au nombre de 7 millions, les sadhus sont aussi communément appelés les hommes saints de l’Hindouisme. Renonçants solitaires, ils aspirent à l’éveil spirituel en se détachant du monde matériel. Sur les routes d’Asie du Sud, le photographe français Alexandre Sattler est allé à la rencontre des sadhus du Népal et de l’Inde.

Au fil du temps, cette communauté s’est progressivement divisée en deux grandes branches. Par les marques traditionnelles qu’ils peignent sur leur front et parfois la couleur de leurs vêtements, il est possible d’identifier les adorateurs des différents grands dieux de l’Inde : Shiva (le destructeur) d’un côté, et Vishnou (le protecteur) de l’autre. Errants, les sadhus adoptent un mode de vie unique : vivant de dons et d’offrandes, ils se déplacent continuellement à travers les routes de l’Inde et du Népal.

Portraits de sadhus

D’où viennent-ils ? Comment cette tradition a-t-elle pris naissance et s’est-elle perpétuée ? Quelles sont les différentes sectes auxquelles ils appartiennent ? En quoi consiste leur vie ? Tous ces sujets sont finement traités par l’auteur Érik Sablé en collaboration avec Alexandre Sattler dans un nouvel ouvrage consacré aux Sadhus du Népal et de l’Inde à travers un reportage photographique d’une soixantaine de pages.

Engagé, l’auteur de ces images poursuit son aventure humaine à travers les routes d’Asie. L’incroyable compilation de portraits de sadhus du Népal et de l’Inde est à retrouver dans le livre Une société d’hommes libres d’Alexandre Sattler et d’Érik Sablé aux éditions Almora. Retrouvez aussi tous les travaux du photographe sur le site internet officiel d’Alexandre Sattler ainsi que sur sa page Facebook !




portrait-de-sadhu

Sadhus-Alexandre-Sattler

varanasi-sadhus

homme-sadhu




homme-saint-sadhu

portraits-sadhu

sadhus-portraits

inde-nepal-sadhus