Les portraits d’Ouzbékistan

L’Ouzbékistan est le plus grand pays d’Asie Centrale. Il est partagé entre plaines désertiques, lacs, et montagnes plus à l’Est. Celui-ci séduit avant tout les voyageurs par ses édifices majestueux dans les grandes villes. Il est vrai, que c’est un passage indispensable pour comprendre la richesse de l’histoire du pays. Il invite également à la découverte des différences ethniques et culturelles. La photographe voyageuse Marion Prigent, souhaitait découvrir un autre visage du pays, en allant à la rencontre des habitants. C’est dans le centre du pays, dans le petit village de Pangate, encré dans les steppes, que Marion passe du temps à échanger, avant de photographier ces belles rencontres qu’elle nous partage.

« Après quelques heures de route chaotique, je suis arrivée dans la famille qui va me loger. J’ai besoin de me dégourdir les jambes. Je propose à la jeune fille de la famille de m’accompagner. Nous ne parlons pas la même langue, mais peu importe, le sourire, cette langue universelle que tout le monde comprend ! Elle m’attrape la main, nous entrons chez quelqu’un qui nous fait signe. En fait, c’est la « cuisine générale » du village. Toutes les femmes et enfants sont réunis là aujourd’hui, pour préparer le repas traditionnel du « smalak » en l’honneur de la fête du Printemps ».

Les visages d’Ouzbékistan

Marion Prigent est une photographe voyageuse qui privilégie le logement chez l’habitant depuis toujours. Malgré son aisance pour communiquer, elle n’a jamais réellement osée franchir le cap de photographier ses nombreuses rencontres. Certainement parce que l’habitude de son travail l’embarque plutôt à photographier des sportifs dans des champs larges, et qu’elle n’a jamais l’occasion de se rapprocher de son modèle ou « peur de mal faire » me confit-elle . « En Ouzbékistan c’est l’aubaine pour se lancer » dit-elle !

Que ce soit dans les cités ou même dans les petits villages reculés, les Ouzbeks adorent se faire tirer le portrait. En moins d’un an, les portraits sont devenus incontournables dans les voyages de Marion Prigent. Jamais trop prêt pour garder l’environnement, toujours très proche pour capter l’émotion sur le vif ! « J’aime dire que je capture des rencontres plutôt que des portraits, car derrière chaque image se cache une belle histoire partagée avec cette personne, une émotion, un sourire, une ride, une expression de son visage que je garderai en souvenir pour l’éternité ».

Si vous souhaitez poursuivre l’aventure, je vous invite à la retrouver l’intégralité de ses photos & récits de voyages sur son blog et sur ses réseaux sociaux : Instagram et Facebook !